Noir Sur Blanc – Francoise Hardy

  
 
Noir sur blanc, j’écris mes maux, les nerfs à cran
Sans garde-fou ni faux-semblants, de but en blanc, trop souvent
Blanc ou noir, peut-être qu’il n’est pas trop tard
Pour sortir de ma tour d’ivoire ? Si vous passez sans me voir
 
La peine vaudrait bien le prix de ce dernier détour
Tant pis pour tous les non-dits, les appels au secours
Lancés dans la nuit et tombant dans l’oreille d’un sourd
Si à votre cou, je peux me pendre haut et court
 
Nous laiss’rons en blanc les sujets un peu trop brûlants
Qui pourraient me glacer le sang, vous faire partir en courant
Seul point noir, si vous n’aimez pas les regards
Qui vous transpercent de part en part, vais-je passer sans vous voir ?
 
La peine vaudrait bien le prix de ce dernier amour
Je paierais comptant les cris, les appels au secours
Lancés dans la nuit et tombant dans l’oreille d’un sourd
Si à mon cou, vous veniez vous pendre haut et court
Viendrez-vous ? Sachez que tout ne tient qu’à vous, viendrez-vous ?
 
La peine vaudrait bien le prix, je n’ferais pas demi-tour
Garderais pour moi les cris, les appels au secours
Viendrez-vous ? Sachez que tout ne tient qu’à vous, viendrez-vous ?
 
这老太太的声音太有磁性了 :)
 
PS:
1: 专辑名:La pluie sans parapluie
4: 我是下不下雨天天带雨伞 : )

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s